Boue


Je suis debout
J'aime la boue
on ne peut en venir à bout.
Là, se consolident les sens,
Et dans le moulage de mes pieds
Je communique avec l'engeance,
De Caïn!
Point de ligne bleue des Vosges
De boule de cristal
De pierre philosophale.
De ma plante je pétris la pierre future de mes racines.
Je roule de l'orteil au talon sur une mer de pétrole.
Mes ailes sont mes bras,
Mes mains brassent la terre.
De l'esprit il ne reste que la trace,
empreinte sur une paroi,
Décalquée dans la fange.
La lumière ne se saisit pas, elle se salit,
Se crépit de matière, maquillée toujours de ses reflets huileux.
Ma chair tendre un soir sera de cendre,
A Pompéi se fut ma chance,
Un jour lointain,d'être perçu.
D'un sac et d'un ressac,
Le temps implacable, plaque,
En lourdes strates
                                                                sur les tourments
                                                                ses sédiments.

                                                                Nul besoin de renaitre
                                                                le Phénix est à vendre.